SAMY DIKO À COEUR OUVERT FACE À LA PRESSE PARISIENNE

Un peu plus de trois mois nous séparent encore de la deuxième édition de la grande nuit du live qui coïncide avec la 22e année de la carrière musicale de l’artiste-musicien Samy Diko. Adepte invétéré des choses très bien faites, « LE UN DES UNS » vient d’échanger à Paris avec les hommes et femmes des médias; occasion pour l’ancien numéro 1 des « Sans Visas » de Petit Pays, de dresser le bilan d’une carrière artistique qui impose le respect et commande la considération de tous. Face aux journalistes qui n’y sont pas allés du dos de la cuillère, Samy Diko, fidèle à ses bonnes habitudes, a parlé, sans langue de bois, de son concert qui fait déjà battre les cœurs des mélomanes, de ses rapports avec les autres artistes-musiciens dont Petit Pays, des multiples problèmes de la musique camerounaise en général et de tous les autres aspects du show biz camerounais. Aucun aspect des questions posées à l’homme qui cumule une foultitude de titres à succès n’a été éludé et les journalistes ont chaque fois reçu les réponses les plus satisfaisantes à toutes leurs questions.

Un bilan largement positif…

En 22 ans decarrière, Samy Diko est entré dans la légende de la musique camerounaise et africaine. Comme il aime à le dire sans fausse modestie, il a récolté les plus grands lauriers des artistes-musiciens de sa génération, en dépit des coups bas dont il a été très souvent l’objet. « Je suis le premier artiste-musicien de ma génération à avoir chanté à l’Olympia après le très grand Manu Dibango et l’immense Yannick Noah. J’ai eu le privilège de me produire dans cette salle mythique de la capitale française avec un certain JB Mpiana. Par deux fois aussi, je me suis produit au Bataclan et ce n’est pas un mince mérite pour les musiciens de ma promotion », se plaît-il à faire remarquer, sans nullement se prendre la tête. En vérité, Samy Diko a réussi là où plusieurs autres artistes auraient échoué. En plus d’avoir presté dans des salles réservées aux artistes-musiciens ayant déjà construit leur aura, Samy Diko est le premier artiste-musicien camerounais à avoir signé un contrat avec l’opérateur de téléphonie mobile « Orange », du temps où cette boîte au Cameroun s’appelait « Mobilis ». Il le fit bien avant les plus grosses vedettes du ballon rond telles que Samuel Eto’o Fils, Rigobert Song Bahanag, Patrick Mboma et les autres Lions Indomptables les plus prestigieux. De quoi rendre envieux ceux qui auraient bien aimé à être à sa place. Ce n’est pas non plus le fait du hasard si Samy Diko a été choisi pour être l’ambassadeur des Synergies Africaines, dont toutes les Premières dames africaines sont membres. Toute cette gratitude est la reconnaissance d’un talent inné.

UN LIVE HORS NORME TRES ATTENDU

Samy Diko promet aux mélomanes un spectacle comme très peu d’artistes-musiciens peuvent en être capables sur la place parisienne et ailleurs. L’homme compte sur son riche répertoire pour tenir en haleine les nombreux fans qui se donneront rendez-vous à Nanterre pour ce spectacle géant. À la question d’un journaliste de savoir ce qui fera la différence, Samy Diko ne passe pas par quatre chemins pour rassurer : « Je suis toujours surpris de voir mes confrères s’entourer d’autres artistes lors de leur spectacle. Il est bon d’en inviter quelques- uns, mais il ne faut pas qu’on oublie la vedette du jour. Certes je pourrais inviter un ou deux artistes-musiciens pour me tenir compagnie, mais il ne faut pas perdre de vue que c’est moi qui célèbre mes 22 ans de carrière. Tout sera extraordinaire à cette occasion. Les chorégraphies seront hors du commun et ceux qui auront le bonheur d’assister à cet événement ne le regretteront jamais. À trois mois de l’événement, nous intensifions déjà les répétitions pour que tout soit réglé ce jour-là comme du papier à musique. Je donnerai un concert unique en son genre. Mon concert du 16 octobre 2021 fera date », conclut-il.

Les témoignages sur la riche carrière de Samy Diko sont concordants. De son premier producteur Jacky Totto qui a pris part à la conférence de presse à ses fans, en passant par ceux qui l’accompagnent dans l’organisation de cet événement, au premier rang desquels « Tam’s Event », un unanimisme se dégage sur le parcours élogieux de Samy Diko qui a encore de belles choses à offrir à ses milliers de fans. Rendez-vous est d’ores et déjà pris pour le 16 octobre prochain à Nanterre. Ce sera pour Samy Diko l’occasion de donner les preuves qu’on n’est pas premier par hasard.

Cyrille Kemmegne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *